Etunwan, Celui-Qui-Regarde, un récit de Thierry Murat

in Photo et BD
Murat©Futuropolis, 2016
Murat©Futuropolis, 2016

Vous connaissiez les portraits d’indiens du photographe Edward S. Curtis ? Mais vous ne connaissez certainement pas son lointain devancier, Joseph Wallace.

Son histoire vous est contée dans un magnifique album paru chez Futuropolis et déjà couronné par le prix de la BD historique 2016.

Peut-etre est-il vain de vouloir à tout prix saisir les choses et d’en arrêter, même l’espace d’un instant, le mouvement (…) parce qu’au bout du compte, tout continue sans nous, inévitablement.



C’est ce qu’écrit Joseph Wallace sur son journal intime, en ce jour d’août 1867. Engagé en tant que photographe dans une mission d’exploration des territoires de l’ouest, il va se confronter aux espaces sauvages et aux tribus indiennes. Son rapport au monde et à son métier s’en trouvera définitivement changé.


Murat©Futuropolis, 2016
Murat©Futuropolis, 2016



Un album méditatif et littéraire dans lequel la langue des Sioux Oglalas côtoie Baudelaire, la Bible et l’Ours sacré. Une méditation humaniste sur les pouvoirs de l’image photographique. Un dessin à l’opposé de la précision photographique, avec quelques échappées stylistiques (mémorable scène d’amour aussi expérimentale que lyrique). Un rapport à la couleur très maîtrisé : une majorité de couleurs feutrées, comme des teintes de virages photographiques, qui varient subtilement avant d’éclater parfois en couleur pure.


Murat©Futuropolis, 2016
Murat©Futuropolis, 2016



Un récit qui tourne autour de l’idée de trace et qui justement, en laissera une.

LIVRE :
Etunwan, Celui-Qui-Regarde, un récit de Thierry Murat, Editions Futuropolis, 23€

Chroniqueur pour le magazine OAI13, critique et concepteur d’expositions, j'aime toutes sortes de photographies. Et j'explique pourquoi dans ce blog.