Le dessin en perpétuelle redéfinition

in Exposition/L'art au quotidien



© Pedro Paixao, Galeria 111



Jusqu’à dimanche soir, se tient au Carreau du temple le salon Drawing Now consacré au dessin contemporain. Un salon en effervescence totale : d’un stand à l’autre, on navigue de surprise en surprise. Techniques sidérantes, audaces plastiques : mais comment le dessin est-il redevenu ce truc qui nous donne envie de courir acheter des crayons et des feuilles ou de commencer une collection ?
Parce Qu’il faut bien dire qu’il n’y a pas si longtemps, le dessin portait encore tout le poids d’une pratique liée à l’enseignement académique; Laquelle était loin, pour les XIXème et XXème siècle, de jouir du prestige de la peinture. Alors comment le médium a-t-il réussi à se renouveler ?


© Ana Ivanovic, Galerie Dix9 Hélène Lacharmoise



Tout simplement en se redéfinissant, c’est-à-dire en explosant ses frontières. Et c’est bien ce qui se cache derrière l’expression « dessin contemporain » : le fait que tout peut se dire dessin dès lors que… Ce n’est pas expressément de la peinture !

Car n’imaginez pas ici des traits à la sanguine sur du velin d’Arches, le tout derrière une marie-louise. Ce que vous allez voir, ce sont plutôt :

  • les oisillons constitués de cheveux et de la poussière (Lionel Sabatté, extraordinaire et attachant, galerie C)
  • de très délicats films de peinture (ah non, on avait dit : pas la peinture !), incroyablement proches d’une empreinte photographique (Patrice Pantin, galerie Réjane Louin)
  • trois dessins en fil de fer, suspendus et dédoublés par leur ombre (Nina Ivanovic, galerie Dix9 Hélène Lacharmoise)


  • Dans les cartons à dessin de Patrice Pantin



    Ce ne sont là que quelques highlights parmi bien d’autres, mais ils révèlent combien le dessin a su repousser ses frontières et se réinventer, s’hybridant avec la sculpture ou la photographie. S’appuyant surtout sur une multitude de gestes singuliers, libéré d’une obligation de représenter avec virtuosité. Le monde et le geste sont une seule et même chose. Tout est devenu plus facile. Dessinons !

    Chroniqueur pour le magazine OAI13, critique et concepteur d’expositions, j'aime toutes sortes de photographies. Et j'explique pourquoi dans ce blog.